119 fans | Vote

#106 : L'élixir

_________________________________________________

Alors qu'il veut prendre un bain, Richard aperçoit Kahlan nue à la sortie de l'eau. Profitant de ce moment d'inattention, Jack, un adolescent, en profite pour voler leurs chevaux. En se lançant à sa poursuite, ils arrivent dans un village où tout le monde utilise la magie à tort et à travers. Des marchands vendent des potions et autres artifices aux villageois.

L'un d'eux demande de l'aide au Seeker afin de ramener la paix dans le village...

Captures

 

Popularité


4.67 - 3 votes

Titre VO
Elixir

Titre VF
L'élixir

Première diffusion
29.11.2008

Première diffusion en France
28.10.2009

Vidéos

Trailer VO

Trailer VO

  

Plus de détails

 

Audience US : 3,00 millions

Écrit par : Mike Sussman
Réalisé par : Charlie Haskell

 

Acteurs secondaires

Joshua Fernandes .... Jack

Calvin Tuteao .... Jeziah

Ben Crowder .... Rymus

Maeve Woodhouse .... Miranda

Mark Mitchinson .... Gosfid

Sydney Jackson .... Wilford

Richard s'entraine à couper des fruits qui volent dans les airs. Il ironise sur le fait que cela ne l’aidera guère pour son destin mais Zedd rétorque que le mal dispose de moyens puissants et sait se rendre invisible. Il lui faut donc s'entrainer, et pour cela, le sorcier fait disparaître un noyau. Le Sourcier échoue d’abord, Zedd lui ordonne alors de se concentrer et de laisser ses pouvoirs l’aider, ce qui permet au jeune homme de voir le noyau et de le trancher.

Richard va à la rivière pour se laver mais aperçoit Kahlan déjà présente. Perturbé, il ne se rend pas compte qu’on leur vole leurs chevaux jusqu’à ce que la jeune femme l’avertisse par ses cris : il se lance donc à la poursuite du voleur et découvre qu’il s’agit d’un tout jeune homme. Celui-ci le frappe violemment et le fait tomber, lui permettant de s’échapper.

Zedd est furieux. Kahlan intervient et demande où il est parti, en l’occurrence à Drundril. Ils partent à sa recherche, après que Kahlan se soit gentiment moqué de Richard.

Le voleur arrive en ville ; il vend les chevaux à un homme visiblement malhonnête qui en échange lui en donne une fiole. Il se dirige ensuite vers une jeune fleuriste et boit le contenu de la fiole, la jeune femme l’embrasse alors avant de sembler soudain se réveiller et de le repousser durement.

A la taverne, les trois voyageurs interrogent en vain ses occupants : personne n’a rien vu, il y a trop de voleurs partout. Mais soudain, Richard a une vision de l’endroit où se trouve le voleur, assis près d’un lac.

Sur le chemin, Zedd et Kahlan s’étonnent de ce soudain pouvoir, mais après tout cela fait tellement longtemps qu’il n’y a pas eu de Sourcier que personne ne sait de quoi il est capable. Le trio retrouve le voleur, ce qui impressionne les amis de Richard. Celui-ci menace le jeune homme qui tente en vain de leur faire du chantage, le Sourcier sort son épée mais le garçon a trop peur des marchands. Il accepte finalement de les aider après la menace d’un toucher de Kahlan.

Nos héros retrouvent les malfrats en pleine affaire. Ils veulent récupérer leurs montures mais bien évidemment les bandits ne sont guère coopératifs et les menacent, comprenant qui les a conduits ici ; une bagarre s’engage alors, les bandits fuient devant les pouvoirs de Zedd. A la grande surprise de Richard, la tavernière apparait et lui explique avoir mis dans son verre un charme qui l’aidé à trouver ce qu’il voulait. Elle lui fait comprendre qu’elle en a encore, le laissant troublé. Mais il n’a guère le temps d’y réfléchir car un villageois les aborde et leur demande de l’aide pour sauver le village.

Le chef des marchands rejoint un homme qui se révèle être un sorcier, il lui apprend qu’il n’est plus seul. L’inconnu lui demande de l’amener.

Le villageois leur explique que ces hommes sont apparus soudainement ; ils ont rendu le village dépendant de leurs philtres, plus personne ne travaille et la ville meurt peu à peu. Il a ainsi fait faillite ; c’est pourquoi il demande l’aide du Sourcier.

Ce dernier hésite, il ne sait pas s’il doit accepter : Zedd l’y encourage, lui expliquant que Rahl n’est pas le seul tyran et que la mission du Sourcier est de tous les combattre. L’homme que Kahlan avait converti apparaît soudain, il veut la servir. La jeune femme lui demande où il a trouvé les fameuses potions, et veut leurs chevaux, mais le malfrat les a déjà revendus. Kahlan lui demande donc de leur montrer le chemin et lui ordonne ensuite devant un Richard médusé de partir et de faire un travail honnête.

Richard interroge Zedd sur ce qu’il vient de voir. Ce dernier lui explique qu’une Inquisitrice peut soumettre à sa volonté n’importe qui rien qu’en le touchant. Le jeune homme est troublé car Théodoro semblait amoureux ; Zedd gêné explique qu’il ne peut pas en parler à la place de Kahlan. Richard court alors après celle-ci, mais ils sont soudainement attaqués par les marchands cachés dans des buissons. Ces derniers leur lancent des fioles qui les endorment, puis ils s’en prennent à Zedd qui a rejoint ses amis. Ils semblent immunisés contre ses pouvoirs, et l’assomment avant de lui mettre de force un collier qui bloque ses pouvoirs. Dès que les jeunes gens se réveillent, ils découvrent la fiole et comprennent qui les a attaqués. Ils partent à la grotte mais il n’y a personne.

Zedd se réveille dans une grotte près d’une cascade ; l’inconnu lui ôte le Rada’han, on apprend qu’il s’appelle Jéziah et que c’est un ami de Zedd. Il s’excuse pour l’avoir traité ainsi, il craignait qu’il ne soit un mauvais sorcier au service de Rahl. Il lui demande ensuite où il a disparu toutes ces dernières années.

Kahlan et Richard n’ont toujours aucune trace. Le jeune homme lui reproche d’avoir renvoyé Rymus, mais se rend compte que Kahlan semble triste ; celle-ci lui explique qu’une fois converti, la personne perd son libre-arbitre et devient son esclave et elle ne veut pas en profiter plus longtemps qu’elle n’en a besoin. Elle lui conseille de se resservir de son instinct de Sourcier, mais Richard ironise et lui explique la vérité. Il pense à en reprendre, mais Kahlan n’est pas d’accord, la magie ne doit pas être employée ainsi. Le Sourcier ne voit pas la différence avec ses pouvoirs, Kahlan choquée rétorque qu’elle est née avec ! Mais avant qu’ils ne puissent continuer à en parler, un villageois arrive paniqué, le garçon qu’ils ont aidé, Jack, a de gros ennuis.

Zedd et Jéziah discutent du Sourcier. L’homme affirme qu’il ne peut avoir meilleur professeur que Zedd ; celui-ci veut savoir ce qu’il lui serait arrivé s’il n’avait pas été « son vieil ami ». Jéziah lui montre alors un laboratoire plein de fioles et de tubes où se trouve également un quillon, un instrument qui sert à prendre les pouvoirs d’un sorcier. Zedd choqué comprend que son ancien élève est derrière la vente des potions, il ne comprend pas pourquoi. Jéziah affirme que leur vente doit lui permettre de créer une milice pour combattre Rahl ; son professeur est loin d’approuver, c’est en effet contraire à toutes leurs convictions et extrêmement dangereux! Mais Jéziah ne le voit pas ainsi, Rahl lui ne respecte aucune règle, et il pense simplement alléger la misère des villageois. Il lui demande de le rejoindre dans sa lutte, bien évidemment Zedd refuse catégoriquement. A sa stupeur, il est alors capturé et on lui remet de force le collier…

Jack est en train de se prendre une raclée par le vendeur de potions. Richard le chasse, avant de partir à la recherche de la tavernière ; celle-ci pense d’abord qu’il veut un charme pour Kahlan mais le jeune homme veut la même potion que la première fois. Le problème est que la vendeuse refuse de la donner gratuitement, elle veut le pendentif du père de Richard. Celui-ci refuse d’abord mais est contraint d’accepter pour sauver Zedd. Il a alors une vision de Zedd dans un souterrain : la vendeuse lui apprend qu’il y a des grottes au sud du ravin mais qu’il doit se hâter avant que la potion ne cesse de faire effet…

Kahlan soigne un Jack mécontent ; il explique qu’il a agi pour pouvoir acheter une potion pour séduire une jeune fille. Il en est fou mais elle ne le voit pas, il a donc essayé en vain la potion. Il se dit soudain que Kahlan pourrait la convertir mais l’intéressée refuse catégoriquement.

Zedd est ligoté sur une chaise. Le quillon aspire lentement son pouvoir, l’empêchant de se défendre. Il accuse violemment Jéziah de n’être qu’un hypocrite, de ne chercher en réalité qu’à s’enrichir au dépens des villageois. L’homme n’apprécie pas et l’accuse de les avoir abandonnés quand ils avaient besoin de lui, avant de lui remettre le collier.

Richard et Kahlan sont à la recherche de Zedd, l’Inquisitrice est en colère contre lui. Elle chute soudain sur le sentier, Richard court l’aider mais se fait assommer par Rymus qui est revenu. A son réveil, le Sourcier furieux veut s’en prendre à lui mais Kahlan s’interpose. Richard s’aperçoit avec horreur que la potion ne marche plus.

Jéziah et ses hommes se préparent à s’enfuir, et à laisser Zedd sans pouvoirs.

Richard est perdu sans les potions, mais Kahlan s’oppose à ce qu’il en reprenne et l’exhorte à se servir de sa tête. Richard décrit sa vision : une grotte souterraine humide pleine de mousse fluorescente ; Rymus affirme que ce sont les Basses Terres, au sud du lac, Kahlan lui ordonne de les y emmener.

Richard et ses amis sont arrivés à la grotte, ils découvrent Zedd évanoui qui a perdu ses pouvoirs.

Sur un chemin, les malfrats s’enfuient le plus vite possible alors que leurs poursuivants tentent de les retrouver, Zedd étant très affaibli. Ils les retrouvent finalement près d’une clairière ; un combat s’engage entre d’un côté Richard et Kahlan et de l’autre les hommes de Jéziah. Ce dernier est attaqué par le Sourcier, il se rend invisible. Le garçon doit appliquer la leçon apprise au début de l’épisode, il parvient à contrer les attaques du sorcier. Soudain, Rymus s’interpose entre un bandit et Kahlan, et se fait tuer à sa place, tandis que Zedd se glisse derrière le chariot pour prendre le collier et le mettre à Jéziah. Il décide de l’emmener à un guérisseur, le prisonnier a perdu ses pouvoirs à jamais.

Plus tard, il récupère lentement les siens près d’un lac. Richard est troublé, il ne sait plus quoi penser de la magie et se sent coupable. Après avoir discuté avec Zedd des derniers évènements, il commence à comprendre que la magie n’est ni bonne ni mauvaise, tout dépend des circonstances dans lesquelles on l’emploie.

Kahlan rend à un Richard ravi son pendentif.

Le marchand que le trio avait rencontré les remercie, très reconnaissant, et leur offre un panier de victuailles. Kahlan explique qu’ils devront se débrouiller sans magie, et dit malicieusement à Jack de leur montrer l’exemple. D’abord hésitant, celui-ci va ensuite voir Miranda. Il lui achète une fleur … pour la lui offrir, et s’excuse pour son comportement, avant de lui demander une seconde chance. Kahlan et Zedd ont observé la scène : le Sorcier comprend que la jeune femme pense à elle et Richard avant de l’avertir et de lui rappeler qu’ils n’ont aucun avenir possible. Il lui demande quand elle avouera la vérité à Richard.

Quelque part dans la forêt près d’un lac. Une pomme puis une poire suspendue dans les airs sont coupées en deux par une épée. D’autres  fruits sont suspendus autour de Richard qui, d’un geste vif, les tranche en deux tandis que Zedd est étendu sur le sol ,adossé sur un rocher.

Richard : Comment c’était ?

Zedd : Si on essayait une épreuve un peu plus difficile pour changer. (Il crache un noyau qui stoppe net en l’air puis grossit. Zedd prononce une formule et le noyau disparaît devant Richard). Maintenant, essaye.

Richard : Selon vous, je suis destiné à sauver le monde de l’oppression  de Darken Rahl et ses soldats ont ordre de me tuer. Mais au lieu de le poursuivre, je tranche des fruits pour votre petit-déjeuner.

Zedd : Rahl et ses partisans vivent dans les ténèbres. Et parfois certains s’entourent même de magie noire. Au moment où tu poses les yeux sur eux... (D’un signe de la main, il fait mine de se trancher la gorge) Allez !

Richard reprend son exercice. L’épée fend l’air trois fois sans toucher la cible invisible.

Zedd : Mais que fais-tu ?

Richard : Je me fie à mon instinct !

Zedd : Non. Tu laisses faire le hasard ! Leçon numéro quatre, Sourcier : Si tu veux voir ce qui n’est pas, commence par te concentrer par ce qui est. Tu dois apprendre à percevoir le monde comme nul autre. Allez !

Richard soupire et commence à fixer son regard droit devant lui. Soudain, une forme apparaît et le fruit devient visible à ses yeux. D’un geste sur, Richard manie son épée et coupe le fruit en quatre.

Richard : Ça marche !

Zedd (se lève) : A ta place, je modérerais ma satisfaction. Tes ennemis seront infiniment plus retords que ce malheureux fruit.

Plus tard, Richard se dirige vers la rivière, une serviette à la main. Il commence à se déshabiller quand il aperçoit Kahlan près de la cascade, dénudée. Il la contemple quand elle se retourne. Richard détourne immédiatement le regard.

Kahlan : Richard ! Qu’est-ce-que tu fais là ?

Richard (embarrassé): Je ne savais pas que tu étais là…Pardonne-moi !...

Kahlan (ramasse un vêtement pour se couvrir) : Enfin ! Richard ! (Richard tente maladroitement de ramasser ses affaires) Quelqu’un vole nos chevaux !

Richard (lève les yeux  vers elle): Qu’est-ce que tu dis ?

Kahlan : Les chevaux !

Richard : Hé !

Il court derrière le voleur de chevaux et parvient à monter sur l’un d’eux. En pleine course, le Sourcier saute sur le cheval du milieu et tente d’arrêter le voleur. Évitant les coups de gourdin, Richard dégaine son épée mais il reçoit un coup de gourdin qui le fait chuter au sol. Impuissant, il regarde le voleur partir avec les deux chevaux au galop.

Zedd (furieux) : Un bandit de grand chemin s’enfuit avec nos chevaux et tout ça sous le nez du Sourcier !

Richard : J’étais … troublé. Ça arrive !

Zedd : Troublé ! Oh par la terre du prophète ! Qu’est-ce qui a bien pu te troubler à ce point?

Kahlan s’arrête à leur hauteur et croise le regard de Richard. Zedd comprend.

Richard : C’était un enfant .Il n’avait pas plus de seize ans. J’étais censé faire quoi ? Le tuer ?

Zedd : Là où aucune voie n’existe, le Sourcier trouve le passage. Leçon numéro quatre.

Richard : La dernière était déjà la numéro quatre.

Zedd : Eh bien, cinq si tu le dis !

Richard : Vous les inventez, n’est-ce pas ?

Kahlan (intervient) : Dans quelle direction est-il allé ?

Richard : Il est allé au sud-est.

Kahlan : Il chevauche  vers Drundril.

Zedd : Bien. Espérons que quelqu’un, là-bas, aura la courtoisie de nous revendre nos montures. Allez, venez !

Richard soupire tandis que Kahlan lui tend sa chemise.

Richard : Euh, Kahlan, je te promets qu’au bord de la rivière.. je n’ai rien vu du tout.

Kahlan (moqueuse) : Oh, Richard, il ne faut pas mentir à une Inquisitrice.

 

A Drundril :

Le voleur de chevaux arrive en ville, passe devant la fleuriste et s’arrête devant un marchand.

Le marchand : Ça t’a pas pris bien longtemps !

Le voleur : Combien vous m’en donnez ?

Le marchand  (iI regarde les chevaux) : Une fiole.

Le voleur : C’est tout ?

Le marchand : C’est à prendre ou à laisser. (Le voleur hoche la tête. Le marchand lui donne la fiole) Ce fut un plaisir.

Le voleur se dirige vers la fleuriste.

La fleuriste : Lesquelles ?

La cliente : Celles-ci.

Le voleur : Miranda. (Elle se retourne) Bonjour.

Miranda (se tourne vers sa cliente) : Celles-ci.

La cliente : Oui. Merci.

Miranda : Vous verrez. Elles tiennent très longtemps.

Le voleur boit le contenu de la fiole.

Le voleur : Miranda.

Miranda le regarde et vient l’embrasser. Mais elle se ressaisit aussitôt.

Miranda : Ne t’approche pas de moi.

 

A la taverne :

Richard (à l’aubergiste): Ça ne vous dit rien du tout ? Vous en êtes sure ?

La tavernière : Regardez autour de vous. Cette ville est pleine de voleurs et d’escrocs. Des dizaines de gamins auraient pu voler vos chevaux. (Lui donne une boisson) Offert par la maison. Je crois que vous en avez besoin.

Richard : Merci. (Kahlan et Zedd le rejoignent au comptoir).J’espère que vous avez eu plus de chance.

Kahlan : Non. Personne ne sait rien.

Zedd (à Kahlan): Peut-être pourrais-tu sonder l’âme de chacun et ainsi connaître la vérité.

Richard : Tu pourrais faire ça ? (Soudain, Richard a une vision. Il voit le voleur assis au bord d’un lac.) Je crois savoir où trouver notre voleur.

 

Sur le chemin :

Kahlan (à Richard) : Comment sais-tu où aller ?

Richard : J’en sais rien. J’ai seulement  … l’intuition que c’est par là.

Kahlan (à Zedd) : Ça aussi, vous lui avez appris ?

Zedd : Non. Je mentirais si je m’en attribuais le mérite. Ça fait mille ans qui'il n’y a plus eu de Sourcier. Et on ne peut pas connaître l’étendue de ses pouvoirs.

Richard : C’est lui.

Le Sourcier trouve le voleur assis exactement là où il avait vu dans sa vision.

Zedd : Peut-être que je me suis trompé quand je me suis moqué de ton instinct.

Richard (au voleur) : Qu’est-ce que tu as fait de nos chevaux ?

Le voleur : Je ne les ai plus, monseigneur. Mais je peux vous dire qui les a pour dix non vingt pièces d’or.

Richard : Je n’ai rien d’autre à t’offrir (lui montre son épée) que cette pièce d’acier. Alors dis-moi où ils sont.

Le voleur : Je ne peux pas. J’ai peur que les marchands me tuent.

Richard : Mais quels marchands ?

Zedd : Peut-être que le toucher délicat d’une Inquisitrice saura te convaincre de te montrer un peu plus coopératif.

Kahlan s’approche du voleur.

Le voleur : Bon. D’accord. Je vais vous y conduire.

 

De retour au village:

Le marchand continue ses affaires avec un autre client.

Le client : Je veux une potion. Une qui me porte chance aux jeux.

Le marchand : Je ne peux pas te porter chance mais je peux te donner ça.

Accompagné de Richard et de ses amis, le voleur désigne du doigt le marchand qui prend une fiole dans son coffret.

Le voleur : Tenez. Ils sont là-bas. Ils vont me massacrer.

Kahlan : Ne t’inquiète pas. On est là.

Richard (au marchand) : Monsieur. Je crois savoir que vous avez acheté les chevaux qui nous avaient été volés. Et nous voulons les récupérer.

Le client s’esquive sans prend la potion. D’une main la potion et de l’autre la bourse du client, le marchand s’avance vers Richard suivi de près par ses acolytes.

Le marchand : Vous parlez des chevaux qu’il m’a vendus ?

Richard : Écoutez. On n’est pas venus ici pour se battre mais pour reprendre ce qui est à nous.

Le marchand (à ses acolytes) : Débarrassez-moi d’eux.

Richard se bat avec les malfrats tandis que le marchand se dirige vers le voleur.

Le marchand (un coutelas à la main): Toi ! (Le voleur recule mais trébuche sur un panier) C’est toi qui les a amenés ici.

Kahlan s’interpose et le convertit. Elle s’écroule et le marchand s’attaque à ses acolytes. Richard continue de se battre. Il dégaine son épée. Zedd surveille la scène quand un bandit s’approche de lui, armé d’une épée.

Zedd : N’avance plus. Je t’aurais prévenu. Non.

Zedd lance un jet de flammes que le bandit évite. L’explosion attire l’attention.

Le bandit : C’est un sorcier !

Les malfrats fuient à cette annonce et les villageois demeurent craintifs. Le voleur aide Kahlan à se relever.

Richard (à Kahlan) : Ça va ?

Kahlan : Oui.

Une voix féminine : Re-bonjour. (Richard reconnaît la tavernière) Je vois que vous avez retrouvé le garçon que vous cherchiez. Je suis heureuse d’avoir pu vous aider. 

Richard : Quoi ? Je ne comprends pas.

La tavernière : La pinte que vous avez bue. J’y avais versé une potion magique. Un élixir. Qui vous aide à trouver ce que vous cherchez.

Richard : Il y avait une potion dans ma pinte ?

La tavernière : Vous vous imaginiez avoir un pouvoir de divination ? Il me reste de cette potion. Et j’en ai bien d’autres. Si vous êtes intéressé, vous savez où me trouver.

La tavernière s’en va.

Zedd (à Richard) : Tu as des ennuis ?

Richard : Non, non. Ça va.

Un villageois : Messieurs. Voici mon magasin. Si vous devez vous ravitailler…

Richard : Non, non merci. On doit partir tout de suite.

Le commerçant: Euh… J’ai vu votre lame. Et les marques dessus. C’est l’épée de Vérité, n’est-ce-pas ?

Zedd : Oui. En effet.

Le commerçant : Vous êtes le Sourcier. Vous pouvez sauver cette ville de l’emprise des hommes qui veulent la détruire. Je vous en prie.

 

Aux alentours Drundril. Quelque part :

Le bandit pénètre dans une pièce où un homme consulte un livre.

Le bandit : Il y a un autre sorcier au village. Je l’ai vu.

L’homme : Un autre sorcier ? Je serais content d’avoir de la compagnie. Amène-le-moi.

 

Dans le magasin du villageois :

Le commerçant : La prophétie avait dit que le Sourcier finirait par revenir. Et soulèverait le voile des ténèbres qui pèse durement sur nos vies. Mais pour la plupart des gens, c’était une légende. Mais vous êtes là. Prêt à libérer notre village de l’emprise de ces trafiquants de magie.

Kahlan : Ils vendent de la magie ?

Le commerçant : Oui. A tous les coins de rue. A la taverne. A croire que tout le monde au village leur achète leurs potions. Et de fait, j’ai perdu tous mes clients. Nos paysans n’ensemencent plus leurs champs. Les enfants manquent de nourriture. Le garçon qui était avec vous, Jack…

Richard : Oui. Eh bien quoi ?

Le commerçant : C’était un jeune homme très bien jusqu’à ce que ses parents échangent tous ce qu’ils avaient pour ces potions magiques. Même leur logis. Alors il a bien fallu qu’il se débrouille seul.

Kahlan : Mais quels genres de potions ces marchands vendent-ils ?

Le commerçant : Mais le genre qui donne à des  gens ordinaires  des  pouvoirs qu'ils ne devraient pas avoir. Envoûtements, sortilèges, maléfices de toutes sortes.

Zedd : Et ces marchands. S’ils ne sont ni des jeteurs de sorts ni sorciers. Où trouvent-ils ces potions magiques qu’ils vendent ?

Le commerçant : Je n’en sais rien. Un beau jour, on s’est réveillé et ils étaient là. Drundil était un endroit où il faisait bon vivre avant leur venue. Mais maintenant que le Sourcier est là, ça peut le redevenir.

 

Dans les rues du village :

Richard : Je voudrais tellement aider ces pauvres gens mais ma mission est de combattre Darken Rahl.

Zedd : Rahl n’est pas le seul tyran des Contrées du Milieu. Il a des sympathisants et des collaborateurs. Et le Sourcier a le devoir de les combattre lorsque c’est possible. N’oublie pas : avant de trancher une tête, il te convient de t’assurer d’abord que le corps est mort sinon il repoussera.

Richard : C’est quelle leçon ça ?

Zedd : Aucune. J’ai juste appris ça dans un livre de cuisine.

Une voix d’homme : Madame !

Le marchand dégaine son épée devant d’eux et Richard réagit. Kahlan pose sa main sur son bras.

Kahlan (à Richard) : Tout va bien.

Le marchand : Théodoro Rymus, (Il s’agenouille devant Kahlan et lui remet son épée) pour vous servir. C’est moi qui ai chassé les hommes qui vous menaçaient, tout à l’heure. Y a-t-il autre chose que je puisse faire pour vous plaire ?

Kahlan : Eh bien oui. Ces potions que tu vends. Où te les procures-tu ?

Théodoro : Du temple du vieux prophète. Vers le nord. A deux lieues d’ici.

Kahlan : Rend-nous nos chevaux, maintenant.

Théodoro : Je suis désolé. Je les ai vendus à un négociant.

Richard : Qu’est-ce que tu dis ?

Zedd : Oh non !

Théodoro : Il a quitté la ville, ce matin. Mais je peux vous mener au temple.

Kahlan : Non. C’est inutile. Indique-nous seulement le chemin. Et ensuite, Théodoro, je t’ordonne de quitter ce village.

Thèodoro : Le quitter ?

Richard : Tu crois qu’on doit le laisser partir, comme ça ?

Kahlan (à Théodoro): Quitte ce village. Et exerce une profession honnête. Tu m’entends ?

Théodoro : J’obéirai.

 

Sur le chemin du temple :

Richard (à Zedd): Ce marchand de magie, Rymus. Qu’est-ce que Kahlan lui a fait ?

Zedd : Tu sais maintenant pourquoi on l’appelle l’Inquisitrice. Il lui suffit de toucher quelqu’un pour le soumettre à sa volonté. Elle peut faire dire la vérité à tout homme en le convertissant ou elle peut le contraindre à faire des choses inimaginables.

Richard : Je l’ai vu faire au bois d’Hartland. Elle a amené un soldat d’haran à tuer tous ses camarades. Sur le coup, je n’avais rien compris. Mais pourquoi ce Rymus est revenu ? Et la façon dont il la regardait…

Zedd : C’est un effet du pouvoir dont Kahlan est dotée. Le converti ….Le converti tombe sous le chant amoureux de la femme qui l’a touché.

Richard : Il tombe amoureux ? Comme ça ?

Zedd (gêné) : C’est très compliqué.

Richard : J’aimerais bien savoir.

Zedd : C’est un poids dans son existence. Un fardeau qu’elle doit porter. Et il ne m’appartient pas d’en parler pour elle. Mais peut-être le fera-t-elle ? (Richard court rejoindre Kahlan) Je ne voulais pas dire maintenant !

Richard n’a pas le temps de dire quoi que ce soit qu’une fiole se brise au sol libérant un nuage de fumée. Le sorcier les voit s’évanouir et se précipite jusqu’à eux.

Zedd : Kahlan ! Richard !

Derrière un rocher, le bandit boit une potion et affronte Zedd qui n’hésite pas à lui lancer un jet de flammes puissant. Grâce à la potion, le bandit semble immunisé contre l’attaque du sorcier. Le bandit donne un uppercut à Zedd qui tombe au sol, assommé.

Le bandit (à l’un de ses acolytes) : Le Rada’han.

L’acolyte : S’il revient à lui ?

Le bandit : Aussi longtemps qu’il portera ça, il ne pourra pas utiliser la magie.

 

Richard est le premier a reprend conscience.

Richard : Kahlan ! (Elle se réveille) Kahlan !

Kahlan : Zedd !

Richard : Il n’est plus là.

Kahlan : Nous devons le retrouver.

Richard (ramasse un morceau de la fiole brisée) : Les marchands de potion.

Kahlan : On sait où est le temple.

Au temple, ils ne trouvent pas âme qui vive.

Richard : Ce n’est peut-être pas le bon endroit. Peut-être que Rymus t’a menti.

Kahlan : Non, c’est impossible.

Richard : Alors, quoi ? Ils sont peut-être partis ?

Kahlan : Mais où ?

 

Dans une grotte, près d’une cascade :

L’inconnu ôte le Rada’han à Zedd.

Zedd (se réveille): Jeziah ?

Jeziah : Zeddicus, mon vieil ami. Pardonne-moi. J’espère que mes hommes ne t’ont pas fait de mal.

Zedd : Mes…mes compagnons.

Jeziah : Ils ne sont pas blessés.

Zedd (est sur une chaise): Si c’est ta façon de traiter un vieil ami, je me réjouis qu’on ne soit pas quitté en plus  mauvais termes.

Jéziah : Quand j’ai su qu’il y avait un sorcier au village, j'ai pensé qu’il travaillait pour Rahl. Si j’avais su que c’était toi, je t’aurais invité à déguster une perdrix rôtie au lieu de te faire enlever.

Zedd : Comment as-tu pu croire que j’aurais pu être à la solde d’un tyran tel que lui ?

Jéziah : Les Contrées du Milieu ont changé, depuis ta disparition, Zeddicus. Les sorciers qui pratiquent la magie noire sont partout. Prompts à exécuter les demandes  du plus offrant. J’ai tant de choses à te dire, mon vieil ami. Mais d’abord, où étais-tu passé pendant toutes ces années ?

 

Retour sur le lieu de l’enlèvement :

Richard : Il n’y aucune trace. Nulle part.

Kahlan : Ils ont dû masquer leur pas grâce à un sortilège.

Richard : Tu n’aurais pas dû renvoyer Rymus. Il nous aurait aidés à retrouver Zedd. (Kahlan s’éloigne de quelques pas) Quoi ?

Kahlan : Quand je convertis quelqu’un, il perd son libre-arbitre. Il devient …une sorte d’esclave. Je ne veux pas profiter de lui en continuant à me faire obéir plus longtemps qu’il ne le faut.

Richard : Même un voleur comme Rymus ?

Kahlan : Même lui a droit une seconde chance. Je me dois de lui permettre de s’amender. Tout le monde le mérite. C’est ton instinct de Sourcier qui t’a guidé jusqu’au garçon. Réutilise-le pour retrouver Zedd.

Richard : Ce n’était pas dû… à un quelconque instinct.

Kahlan : Mais tu as trouvé Jack.

Richard : La propriétaire de la taverne m’avait drogué avec une potion.

Kahlan : Quoi ?

Richard : C’est comme ça que je l’ai retrouvé. Je n’y étais pour rien. Ça a marché... Je peux retourner là-bas et en reprendre!

Kahlan : Non. La magie ne doit être utilisée de cette manière.

Richard : Tu t’en sers bien, toi. Tu as converti Rymus.

Kahlan : Mais, moi…Je suis née avec ce pouvoir. Je ne l’ai pas acheté dans une taverne.

Richard : Mais où est la différence ?

Kahlan : Mais enfin. Tu as vu ce qui était le pouvoir de ces potions. Ce qui est arrivé à ces villageois, à Jack.

Richard : Je sais que tu veux me protéger parce que je suis le Sourcier.

Kahlan : Non. Pas parce que tu es le Sourcier. Richard, je…

Le commerçant (crie au loin) : Sourcier ! Il faut que vous veniez ! Tout de suite ! Jack a des ennuis !

 

Dans la grotte :

Zedd : Nous avons traversé la frontière il y a deux mois. Et depuis lors, nous sommes sur la route.

Jéziah : Et ce jeune homme avec qui tu voyages, tu crois véritablement  qu’il est le Sourcier ?

Zedd : Il a beaucoup à apprendre mais oui, j’en suis certain. C’est lui. Je m’en porte garant.

Jéziah : Je suis bien placé pour savoir qu’il ne pourrait pas avoir meilleur professeur que toi. Les peuples des Contrées du Milieu peuvent reprendre espoir.

Zedd (se lève) : Ai-je le droit de savoir ce que tu avais prévu de faire de moi où cas je n’aurais pas été ton vieil ami ?

Jéziah : Je vais te le montrer.

A quelques pas de là, Jéziah emmène Zedd  à son laboratoire où quatre hommes s’affairent autour de tables parsemées de tubes, fioles, bougies et d’autres divers objets. Un des objets attire l’attention du sorcier.

Zedd : Un quillon ? Comment as-tu…

Jéziah : Me le procurer? Ça n’a pas été chose facile. Si tu avais été un des sorciers de Rahl, je m’en serais servi pour absorber tes pouvoirs et les distiller dans cette fiole.

Zedd : C’est toi qui fabriques les potions qui sont vendues à chaque coin de rues de Drundril. Pourquoi ?

Jéziah : La vente de ces potions devrait me permettre de lever une milice. L’armée des Contrées du Milieu. Une force assez puissante pour affronter Rahl et ses partisans.

Zedd : Jéziah. Moi aussi, je veux vaincre Darken Rahl. Mais faire commerce de magie, c’est contraire à nos convictions les plus profondes. Contraire à tout ce que je t’ai enseigné.

Jéziah : Allons, ces enseignements appartiennent à une ère révolue. Rahl, lui, ne respecte aucune règle.

Zedd : Et cela justifierait que tu exploites tous ces villageois ?

Jéziah : Ils ont une vie si difficile. Ils étouffent sous le joug de Rahl. La magie leur permet de s’échapper.

Zedd : La magie est  une chose rare. C’est un don  d’exception. On ne peut pas la distribuer à n’importe qui dans la rue contre pour quelques pièces de monnaies. Entre de mauvaises mains, elle peut détruire une vie. Et tuer, même !

Jéziah : Un seul village est un bien petit  sacrifice pour sauver le reste du pays. Tu en as plus oublié sur la magie que je n’en saurais jamais. Si nous travaillons ensemble, nous pourrons traquer les sorciers, les enchanteurs au service de Rahl. En les dépouillant de leurs pouvoirs, nous élèverons une armée très puissante.

Zedd : Tu ne t’attends tout de même pas à ce que je te donne mon concours ?

Jéziah : Écoute-moi !

Zedd : J’en ai suffisamment entendu !

Zedd s’en va mais il est aussitôt arrête par deux gardes.

Zedd (à Jéziah) : Dis-leur de me laisser passer. Jéziah !

Pour toute réponse, Jéziah lui remet  le Radan’Han.

Zedd (soutenu par les deux gardes): Mais qu’est-ce que tu fais ?

Jéziah : Je suis désolé, mon vieil ami. Ma mission est trop importante.

 

Dans la rue de Drundril :

Aidé de ses compagnons, le client mécontent inflige à Jack une correction.

Le client : J’avais payé Rymus avant que toi et tes copains ne le fassiez partir. Alors tu vas me dédommager. Compris ! Donne-moi l’argent ou la potion.

Jack : Je n’ai ni l’un ni l’autre.

Le client : Alors il va falloir que je me paye sur la bête.

Richard : Lâchez-le !

Le client : Tu n’es pas du village, toi. T’es qui pour te mêler de ça ?

Le client attaque Richard qui d’un coup de poing le met à terre.

Richard (aux autres) : Allez-vous-en ! (Kahlan aide Jack) Prend soin de lui. Je reviens.

Kahlan : Mais où vas-tu ? (Richard ne lui répond pas et lève la main) Richard, non !

Richard : Je dois y aller. Et je dois retrouver Zedd. Dieu sait ce qu’il a pu lui arriver.

Kahlan : Je t’en prie, Richard. Tu ne peux pas continuer à prendre ces potions.

Richard : Je n’y tiens pas non plus. Mais je n’ai pas d’autres idées, et toi ?

Kahlan ne trouve rien à dire et Richard va à la taverne.

 

Dans la taverne :

La tavernière : Je savais que vous alliez revenir. C’est pour la jolie fille qui était avec vous ? J’ai vu comment vous la regardiez. Il se trouve que j’ai la potion  qui vous rendra irrésistible à ses yeux.

Richard : Non. Je veux la même que l’autre fois.

La tavernière : Vous me payez combien ?

Richard : Je n’ai pas de quoi payer.

La tavernière : Alors désolée, je ne peux rien pour vous.

Richard : Mais…C’est pour un ami qui a de graves ennuis. Je suis sûr qu’on peut négocier.

La tavernière : Votre pendentif me plaît assez.

Richard : Ça ? Ce pendentif vient de mon père. C’est le seul souvenir qui me reste.

La tavernière : Je parie qu’il a de la valeur.

Richard : Que pour moi ! Demandez-moi tout sauf ça ! Par pitié !

La tavernière : C’est la seule chose qui me plaise.

Richard : Très bien.

A contrecœur, il lui donne son pendentif. La tavernière verse la potion dans la pinte et le tend à Richard qui la boit sans perdre de temps. La vision d’un Zedd torturé par un objet lumineux lui apparaît.

La tavernière : Qu’est-ce que vous avez vu ?

Richard : Mon ami. Il souffre. Il est dans un souterrain. Il y a des grottes par ici ?

La tavernière : Oui. Des dizaines. Au sud du ravin.

Richard : Comment trouver la bonne ?

La tavernière : La potion vous guidera. Mais son effet va vite de dissiper. Dépêchez-vous !

 

Dans le magasin :

Kahlan soigne les blessures de Jack.

Jack : Tout ça, c’est de votre faute. Vous et à vos amis.

Kahlan : Il aurait fallu voler d’autres chevaux que les nôtres.

Jack : J’en avais besoin pour .. acheter de la magie.

Kahlan : Mais pourquoi faire ?

Jack : A cause d’une fille.

Kahlan : Une fille ?

Jack : Oui.

Kahlan : Parle-moi d’elle.

Jack : Elle s’appelle Miranda. C’est une marchande de fleurs. Et la plus jolie fille de tout le village. Mais elle ne me voit pas sauf quand j’ai pris de la potion.

Kahlan : As-tu essayé de lui parler ?

Jack : Je ne sais pas quoi lui dire. Quand je suis devant elle, je peux à peine penser. (Kahlan sourit) Mais bien sûr. Vous pourriez convertir Miranda. Comme ça, elle m’aimerait. Mais pas seulement quelques minutes mais pour tout le temps.

Kahlan : Je ne me servirai jamais mon pouvoir de cette façon. L’amour se choisit en toute liberté. Sans véritable liberté de choix, ce n’est plus vraiment de l’amour. Quelqu’un qui t’aimerait, qui voudrait être avec toi uniquement parce que tu l’as forcé, crois-moi. Ça ne t’apporterait pas le bonheur.

Richard (surgit dans le magasin) : Pour trouver Zedd, il faut partir toute de suite.

 

Laissant Jack derrière elle, Kahlan suit Richard. Sur le parcours, Richard est assailli par la même vision que dans la taverne.

 

Dans la grotte :

Zedd est ligoté sur une chaise. Le quillon aspire lentement son pouvoir. Il aperçoit un rat et prononce une formule magique. Le rat se faufile sous le pantalon du soldat qui se trouve à proximité. Ce dernier tente de s’en débarrasser.

Zedd : Un seul mot de moi et tu serviras de repas à mon jeune ami. Détache mes liens et je lui ordonnerai de t’épargner.

Mais Jéziah contrecarre son plan en utilisant sa magie, libérant le soldat.

Jéziah : Le quillon absorbera la totalité de tes pouvoirs en l’espace de quelques heures. (Il rabat le couvercle du quillon) Et tu ne trouveras plus de rat pour te suivre. Mais tu peux changer d’avis.

Zedd : Où donc est ta milice, Jéziah ? Tu n’es qu’entouré de voleurs  et d’hommes de main. As-tu l’intention de les nommer généraux de ta grande armée des Contrées du Milieu ? Si tu voulais affronter Rahl, tu pourrais le faire sans attendre mais tu n’en as pas l’intention.

Jéziah : Il faut du temps et des moyens pour lever une armée.

Zedd : Tu n’en as donc pas eu encore assez. Les villageois t’ont pourtant donné tout ce qu’ils avaient. Tu n’essayerais pas plutôt de t’enrichir à bon compte. Et de pratiquer la magie uniquement dans le but d’étendre ton pouvoir ?

Jéziah : Je t’interdis de ma juger, Zeddicus .Je ne vois pas ce qui t’en donne le droit. Tu t’es enfui lorsqu’on avait besoin de toi.

Zedd : Je ne suis parti que pour protéger le Sourcier !

Jéziah : Es-tu sur que tu ne cherchais pas plutôt à te protéger toi-même ?

Zedd : Tu utilises la magie pour ton seul profit. Tu prétends vouloir détruire Darken Rahl. Et tu ne vaux pas mieux que lui.

De colère, Jéziah ouvre le couvercle du quillon aspirant  de nouveau les pouvoirs de Zedd.

Jéziah : Tu n’es qu’un vieux fou.

 

Quelque part dans la forêt :

Richard et Kahlan sont toujours à la recherche de Zedd. Le sentier est abrupt.

Richard : Donne-moi la main. (Kahlan refuse) Tu es en colère  après moi.

Kahlan (essoufflée) : Je ne suis pas en colère.

Richard : Ton front est tout plissé quand tu es contrariée.

Kahlan : Mais non, je ne suis pas contrariée, je …

L’Inquisitrice fait un faux pas et chute  sur le sentier en pente. Richard la rejoint.

Richard : Tu n’as rien ? (Elle se relève et continue sa marche sans lui adresser la parole) Peut-être que je n’aurais pas dû reprendre de potion. Mais ça marche, reconnais-le.

Kahlan : Et lorsque tu auras un problème que tu ne pourras pas résoudre avec la magie, comment feras-tu ?

Richard n’a pas le temps de lui répondre que Rymus se jette sur lui. Sa tête heurte une pierre.

Kahlan : Richard !

Rymus : Vous êtes sous ma protection.

Kahlan : Je t’avais dit de partir.

Rymus : De quitter le village et je l’ai fait. (Kahlan pose la tête de Richard sur ses cuisses.)Mais je vous aime trop pour renoncer à vous voir. Jamais plus je ne vous quitterai, permettez- le, madame.

Un moment plus tard, Richard reprend connaissance et voit le visage souriant de Kahlan.

Kahlan : Richard.

Apercevant Rymus, Richard se lève précipitamment, dégainant sur épée.

Kahlan : Richard. Non. Ne lui fais pas de mal.

Richard : Il a essayé de me tuer.

Kahlan : Il voulait seulement me protéger.

Rymus : Moi, je donnerais ma vie pour elle .Et toi ?

Kahlan : Il n’est pas maître de ses sentiments. Ce n’est pas sa faute. Laisse-le.

Richard : Il faut retrouver Zedd.

Kahlan : Où on va ?

Richard : Je l’ignore.

Kahlan : Richard.

Richard : La potion est …Elle ne fait plus effet.

 

Dans la grotte :

Zedd est affaibli par le quillon qui continue son œuvre.

Jéziah (au bandit) : Prenez nos affaires. Nous  partirons  dès que le quillon aura tout absorbé.

Le bandit : Pourquoi ? Qui pourrait savoir qu’on est là ?

Jéziah : Le Sourcier avec qui il voyage.

Le bandit : Vous voulez que je le tue ?

Jéziah : Je me demande ce qui serait le plus  charitable : le tuer ou le forcer à vivre sans ses pouvoirs.

 

Quelque part dans la forêt :

Kahlan regarde Richard tourner en rond,  ne sachant dans quelle direction orienter ses recherches.

Richard (désigne Rymus) : C’est sa faute. Il nous a retardés.

Kahlan (à Rymus) : Tu as travaillé pour ces hommes.Tu sais où est leur grotte ?

Rymus : Non. Je connaissais uniquement le temple.

Kahlan (à Richard) : Où vas-tu ?

Richard : Je repars à la taverne.

Kahlan : Tu  peux y arriver sans la potion, Richard. Tu es le Sourcier.

Richard : Je suis le Sourcier de Vérité et pas celui des sorciers. La potion nous a menés ici. Elle nous aidera encore.

Kahlan : Que dirait Zedd, s’il était là ? S’il te voyait t’en remettre à la magie plutôt qu’à ton intelligence et à tes sens ? Tu peux y arriver sans magie, Richard. J’ai confiance en toi.

Richard : Je ne sais pas par où commencer.

Kahlan : Réfléchis à la vision que tu as eue. Certains détails t’ont frappé ?

Richard : Il faisait noir. Il y avait de l’herbe sur les murs. De la mousse fluorescente.

Kahlan : Ça, ça  peut nous aider ?

Richard : Ça pousse lorsqu’il y a de l’eau fraîche tout près. Comme une rivière ou un lac.

Rymus : Le lac de l’Echo.  C’est pas loin.

Kahlan : Ça doit être là.

Rymus : Il y a beaucoup de grottes, là-bas. Il nous faudra  des jours pour les explorer.

Richard : L’eau ruisselait sur le long des parois, ce qui veut sûrement dire qu’elle se trouve sous une cascade.

Rymus : Les Basses terres. Au sud du lac. Il n’y a que quelques grottes, là-bas.

Richard : Conduis-nous.

Rymus : Qu’elle m’en donne l’ordre et j’obéirais.

Kahlan : Conduis-nous, là-bas.

Rymus : Oui.

 

Richard et ses amis sont arrivés à la grotte. L’épée en main, Richard avance.

Kahlan : Regardez.

Elle leur fait remarquer la mousse fluorescente sur la paroi.

Richard : Zedd !

Zedd est étendu sur le sol sablonneux. Richard et Kahlan se précipitent vers lui.

Richard : Zedd !

Zedd (affaiblit:  Mon petit. Ils m’ont vidé de tous mes pouvoirs.

 

Sur un chemin :

Jéziah et ses complices s’éloignent le plus vite possible du lieu tandis que Kahlan et Rymus soutiennent Zedd.

Richard : Là. Leurs traces.

Kahlan : Pourquoi ne les effacent-ils pas ?

Richard : Ils vont trop vite. Ils n’ont pas le temps. (Il les aperçoit). Les voilà.

Richard les course jusqu’à une petite clairière.

Richard : Arrêtez votre chariot.

Jéziah fait signe d’arrêter.

Le bandit : Ils ne sont que deux.

Jéziah : Tu oublies qui ils sont. Arrêtez-les.

Zedd : C’est le sorcier qui m’a dérobé mes pouvoirs.

Les hommes de mains de Jéziah foncent sur Richard et Kahlan. Un combat s’ensuit.

Rymus  (à Kahlan):  Regardez. Je suis là. Je viens à votre secours.

Richard se débarrasse de ses adversaires et se dirige vers Jéziah qui se saisit d’une épée dans le chariot. Il prononce une formule magique et devient invisible.

Jéziah : Transperce-moi, si tu le peux, Sourcier.

Richard regarde autour de lui puis se concentre.

La voix de Zedd : Pour voir ce qui n’est pas, concentre–toi de ce qui est.

Soudain, Richard le perçoit et évite de justesse la première attaque de Jéziah puis les suivantes jusqu’à ce que Richard le touche avec son épée, le rendant de nouveau visible. Kahlan se bat encore.

Richard : Kahlan !

Kahlan : Richard, le sorcier !

Jéziah lance un jet de flammes sur Richard qui le réceptionne avec la lame de son épée. Zedd va vers le chariot tandis que Rymus s’interpose entre le bandit et Kahlan.

Rymus : Non.

Le bandit poignarde Rymus.

Kahlan : Non!

Kahlan élimine les derniers hommes de mains de Jéziah. Ce dernier continue de diriger le jet de flammes sur Richard. Zedd s’avance vers lui et lui met le Rada’Han, annihilant ses pouvoirs.

Rymus : Madame.

Kahlan : Essaye de ne pas bouger.

Rymus : Toute ma vie, j’ai été un menteur et un voleur. Merci de m’avoir permis de mourir avec honneur.

Rymus est mort.

Jéziah (à Zedd) : Tu ferais mieux de me tuer.

Zedd : Nous t’emmenons chez un guérisseur. Tu devras porter le Rada’Han pour le restant de tes jours. Tu as perdu à tout jamais tes pouvoirs de sorcier, mon vieil ami.

Richard : Vous connaissez cet homme ?

Zedd : Je croyais le connaître.

Un peu plus tard au bord du lac, Zedd est devant le quillon et récupère ses pouvoirs.

Richard : Ça va mieux ?

Zedd : J’ai réabsorbé la plus part de mes pouvoirs. Je ne suis pas tout à fait comme avant. Cela prendra peut-être plusieurs jours.

Richard : « Peut-être ».

Zedd : S’il y a une chose que la magie m’a apprise, c’est que rien n’est jamais acquis.

Richard : La magie a divisé cette ville. Et moi, je m’en suis servi deux fois. J’aurais recommencé si Kahlan ne m’avait pas empêché.

Zedd : Elle m’a raconté que c’était grâce à tes dons de pisteur que vous avez fini par me retrouver. C’est mon enseignement qui t’a permis de vaincre Jéziah.

Richard : Oui.  Si je n’avais pas bu de potion, je n’aurais pas su où vous étiez. Vous seriez mort.

Zedd : Alors, la magie serait donc une bonne chose ?

Richard : Rymus ne nous aurait pas aidés si Kahlan n’avait usé de magie pour le convertir.

Zedd : C’est juste. En effet. Mais d’un autre côté, il serait toujours en vie.

Richard : Je comprends que ce soit un fardeau.

Zedd : Quelle leçon tires-tu de cette aventure, Sourcier ?

Richard : Il n’y a aucune réponse simple. La magie n’est ni mauvaise, ni bonne  mais compliquée.

Zedd (sourit): Ah, oui. Tu vois, ceci sera la leçon numéro six.

Richard (sourit): Vous inventez tout  ça au fur et à mesure.

 

Dans les rues de Drundril :

Kahlan : Richard. J’ai retrouvé ... Je crois que ce pendentif est à toi.

Richard : Comment tu as …

Kahlan : Les Inquisitrices peuvent se montrer persuasives.

 

Devant le magasin :

Le commerçant : Je ne sais pas comment vous remercier. (Il donne un panier plein de victuailles à Richard) Tous les habitants du village vous sont redevables. Même si  ça ne leur fait pas forcément plaisir.

Kahlan : Vos voisins vont devoir apprendre à résoudre leurs problèmes sans magie. (À Jack) Tu peux comment leur montrer comment s’y prendre.

Jack : Moi ?

Jack s’approche de la jeune fleuriste.

Jack : Excuse-moi. Une rose blanche, s’il te plaît.

Miranda : Ça fait cinq sous.

Jack tourne la tête et regarde Kahlan.

Miranda (Elle lui donne la rose) : C’est pour elle ?

Jack (prend la rose): Non. C’est pour toi. Je ne vois jamais personne acheter des fleurs pour  la marchande. Je sais que ça ne me fera pas pardonner mais je veux espérer qu’on sera amis, un jour.

Miranda accepte la rose sous le regard de Kahlan et de Zedd tandis que Richard, en retrait, discute avec un villageois.

Kahlan : Il y a peut-être de l’espoir pour eux.

Zedd : Pour eux, peut-être. Mais pas pour vous deux.

Kahlan : Mais de quoi parlez-vous ?

Zedd : Kahlan. Richard a des sentiments pour toi.

Kahlan : Vous vous faites des idées.

Zedd : Pour voir ce qui n’est pas, concentre-toi de ce qui est. Je vois la façon dont il te regarde et je vois aussi qu’il ne t’est pas indifférent. Mais tu sais que vous ne pouvez ni l’un ni l’autre, vous laisser aller à ces sentiments. Je te pose donc la question : Eet-ce que c’est toi qui va le lui dire ou bien moi ?

Lorsque Kahlan croise le regard de Richard qui lui sourit, elle détourne aussitôt la tète.

 

                                                           fin

 

 

 

Kikavu ?

Au total, 42 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Phoebe0102 
03.07.2019 vers 22h

Luna25 
31.08.2018 vers 14h

crystal14 
10.05.2018 vers 22h

sanct08 
03.04.2018 vers 15h

ilusion 
29.10.2017 vers 18h

Valerie42 
26.09.2017 vers 18h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

choup37 
crystal14 
KyraLove 
Locksley 
sossodu42 
Ne manque pas...
Activité récente
Actualités
HypnoCup 2021 - Legend of the Seeker représentée au tour 1 !

HypnoCup 2021 - Legend of the Seeker représentée au tour 1 !
L'HypnoCup 2021 a commencé sur la citadelle ! Cette année 512 couples s'affrontent pour accéder au...

[MàJ] Alternative Awards 2020 : pensez à voter !

[MàJ] Alternative Awards 2020 : pensez à voter !
Les Alternative Awards 2020 sont en cours. Les catégories se succèdent, sympathiques et variées ! En...

Nouveau design !

Nouveau design !
Après deux ans, le quartier fait peau neuve et revêt de nouvelles couleurs !  Ce nouveau design...

Soutenez Darken Rahl !

Soutenez Darken Rahl !
La carte Evil de Darken Rahl est en lice pour être élue HypnoCard du Mois. Si vous voulez la...

Craig Parker au casting de la saison 1 de Charmed !

Craig Parker au casting de la saison 1 de Charmed !
Après un passage chez Marvel's Agents of SHIELD, Craig Parker rejoint le casting de la saison 1...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Locksley, 19.05.2022 à 20:12

Nouveau sondage sur le quartier Marvel ! Il est 'ou-vert' à tous donc n'hésitez pas à passer. Bonne soirée !

CastleBeck, Avant-hier à 13:47

Si vous aimez les chevaux, vous êtes attendus sur le PDM du quartier Anne With An E. Merci.

chrismaz66, Avant-hier à 23:11

Sondages électoraux chez Torchwood et Kaamelott, venez élire vos gouvernements...pour de faux! Bonne nuit !

StoneHeart, Hier à 09:13

Nouveau design sur le quartier Stranger Things ! N'hésitez pas à passer

sanct08, Aujourd'hui à 08:26

Hello, animations, sondages et forum vous attendent sur Le Caméléon et X-Files ! N'oubliez pas le design sur Le Caméléon Bonne semaine !

Viens chatter !